Qu’est-ce que les stéroïdes et comment ils fonctionnent?

steroides

Qui dit musculation dit stéroïde anabolisant ! Pour répondre à un besoin de sur-performance, les sportifs choisissent différents types de stéroïdes. Pourtant, il est important de bien connaître ces hormones et de comprendre leur fonctionnement pour des résultats optimaux sans incidence néfaste pour la santé. Quelles sont donc les différents types de stéroïdes ? Quels sont les plus utilisés et leur conséquences sur la santé ?

Les différents types de stéroïdes

La classification des stéroïdes obéit à plusieurs paramètres. Selon l’usage et les finalités médicales, 3 catégories peuvent être relevées :

  • Les androgènes
  • L’œstrogène et la progestérone
  • Les corticostéroïdes

Les androgènes sont des stéroïdes développés à partir de l’hormone de croissance sexuelle mâle : la testostérone. Malgré un usage abusif de ce stéroïde pour prendre de la masse musculaire, les androgènes peuvent être utilisés pour des raisons médicales comme :

  • l’augmentation du poids
  • les traitements contre le cancer
  • les remèdes pour une meilleure croissance

Ainsi, pour les sportifs qui souhaitent gagner du muscle de manière plus rapide, ce stéroide est la meilleure alternative. Si vous voulez savoir plus comment prendre du muscle rapidement, visitez le site www.corpsparfait.org.

Par contre, l’œstrogène et la progestérone  sont uniquement utilisés pour des fins médicales, ces types de stéroïde sont dérivés des hormones sexuelles femelles. Les femmes l’utilisent pour des fins contraceptives.  Ce stéroïde ne permet pas d’augmenter la masse et n’est donc jamais utilisé par les sportifs.

Enfin, les corticostéroïdes sont associée à de la corticosurrénale, cette catégorie est propice aux traitements de maladies cutanées liées à un dérèglement hormonal.​

La différence entre les stéroïdes oraux et injectables

Les stéroïdes oraux sont prisés par un grand nombre d’adeptes même si les résultats prennent plus de temps pour se manifester. En effet, ils passent d’abord par le foie puis par les reins avant d’être assimilés par l’organisme.

Sous forme de cachets, de sirop (exemple : le clenbuterol), de poudre ou de capsules à avaler, ils peuvent endommager ces organes qui ne sont pas conçus pour filtrer ce type de substances. Pour cette raison, il est fort recommandé de prendre des mesures préventives afin de diminuer au maximum les dommages possibles sur le foie et les reins.

Ces stéroïdes sont utilisés par les sportifs débutants. La cure peut être une phase initiative avant de procéder aux injections nettement plus efficaces.

Par contre, l’injection intramusculaire est destinée aux sportifs expérimentés soumis à un entrainement intensif. Il est donc fort déconseillé de s’aventurer dans ce type de cure sans connaissances préalables des produits à injecter et de leurs conséquences. Les personnes habituées maîtrisent parfaitement le protocole d’hygiène et possèdent le savoir-faire nécessaire pour réussir l’injection sans compromettre leur santé. Sans passer par le foie ni les reins, ce stéroïde anabolisant permet d’obtenir des résultats quasi-immédiats qui encouragent fortement les adeptes de ce traitement.​

Les recherches scientifiques redoublent d’efforts pour créer l’anabolisant le plus puissant sans aucun effet secondaire. Une équation prometteuse qui justifie l’apparition massive de stéroïdes sous une forme de plus en plus perfectionnée.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Partager sur Facebook Partager sur Twitter ->

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.